Mon sac à rêves – Vert – Avions

29,99 $49,99 $

UGS : ND Catégorie :

Mon sac à rêves, un jeu d’abord conçu pour être utilisé avant le dodo, peut être utilisé de multiples autres façons!

À la garderie

À la maison

À l’école

Au camp de jour

En vacances

À l’hôpital/dans un centre d’aide destiné aux enfants

 

Divers bienfaits selon le contexte

  • Diminution des tensions avant l’heure du coucher
  • Apprentissage de la lecture
  • Acquisition de vocabulaire
  • Stimulation de la créativité
  • Sentiment de garder un lien avec son parent au moyen du rêve commun
  • Apaisement pour un sommeil de qualité
  • Souvenirs réconfortants
  • Participation active des enfants pour qu’ils s’expriment
  • Écoute des idées des autres
  • Retour au calme lors des transitions à l’école
  • Moments de bonheur en famille ou avec ses camarades
  • Amélioration de la compétence en écriture
  • Encouragement de la coopération

 

À la garderie

  • Il suffit de piger une carte dans le sac pour que ça devienne la base d’une causerie, d’un dessin, d’un jeu, d’un bricolage, d’une activité avec de la pâte à modeler…
  • Avant la sieste, l’enfant peut imaginer les yeux fermés, à la manière d’une méditation, le pays qui est doucement imaginé par l’éducateur ou l’éducatrice.

À la maison

  • Il suffit de piger une carte dans le sac pour que ça devienne la base d’un dessin, d’un jeu, d’un bricolage. On peut même en combiner!
  • Avant le dodo, l’enfant termine sa routine en pigeant une carte dans le sac, qui révélera le lieu où son parent et lui se rejoindront dans un rêve. À l’aide de son parent, il lit la phrase qui figure sur la carte. Puis c’est le temps de laisser place à la créativité en imaginant ensemble les paysages, les animaux, les bâtiments, les vêtements, etc., selon la destination pigée. Il n’y a aucune limite à l’imagination! Et quand c’est rigolo, c’est encore mieux!

À l’école

  • Causerie : Un élève pige dans le sac une carte qui révélera le lieu où toute la classe pourrait se transporter au moyen d’un rêve et lit ensuite à voix haute la phrase qui figure sur la carte. Puis c’est le temps de laisser place à la créativité en imaginant ensemble les paysages, les animaux, les bâtiments, les vêtements, etc., selon la destination pigée. Il n’y a aucune limite à l’imagination! Et quand c’est rigolo, c’est encore mieux!
  • Après une récréation ou pendant une détente : L’enfant peut imaginer les yeux fermés, à la manière d’une méditation, le pays qui est doucement imaginé à voix haute par l’enseignant ou l’enseignante.
  • Rédaction/exposé oral : Chaque élève pige dans le sac une carte qui révélera le lieu où il pourrait se transporter au moyen d’un rêve. Une fois que l’élève a imaginé ce lieu, le moment est venu de rédiger un texte où il décrit cette destination avec le plus de détails possible, comme s’il revenait d’un voyage, en prenant soin d’enrichir chacune de ses phrases au moyen d’adjectifs, d’adverbes, de marqueurs de relation, etc. Il peut même en faire un récit d’aventures en y intégrant des personnages, une quête. C’est un bon moment pour parler de stratégies d’écriture, notamment pour l’autocorrection. Cette rédaction peut ensuite se transformer en exposé oral pour en faire bénéficier toute la classe.
  • Arts plastiques : Chaque élève pige dans le sac une carte qui révélera le lieu où il pourrait se transporter au moyen d’un rêve. Il doit ensuite le créer sous forme de dessin, de peinture ou de bricolage. L’enseignant expose ensuite les œuvres de ses élèves pour former un monde imaginaire. Cela pourrait même être un projet collectif de maquette faite à partir d’objets recyclés!

 

Au camp de jour

  • Il suffit de piger une carte dans le sac pour que ça devienne la base d’un dessin, d’un jeu, d’un bricolage, de devinettes… On peut même en combiner!

En vacances

  • En voiture, autour du feu ou avant le dodo : un membre de la famille pige une carte dans le sac. Puis c’est le temps de laisser place à la créativité en imaginant ensemble les paysages, les animaux, les bâtiments, les vêtements, etc., selon la destination pigée. Il n’y a aucune limite à l’imagination! Et quand c’est rigolo, c’est encore mieux!
  • Il suffit de piger une carte dans le sac pour que ça devienne la base d’un jeu en plein air ou un thème de dessin s’il pleut.

À l’hôpital/dans un centre d’aide destiné aux enfants

  • Il suffit de piger une carte dans le sac pour que ça devienne la base d’une causerie, d’un dessin, d’un jeu, d’un bricolage…
  • Avant le dodo, l’enfant peut imaginer les yeux fermés, à la manière d’une méditation, le pays qui est doucement imaginé par l’intervenant ou l’intervenante.
  • Avant le dodo, l’enfant termine sa routine en pigeant une carte dans le sac, qui révélera le lieu où il pourrait rejoindre la personne de son choix dans un rêve. À l’aide de son intervenant ou de son intervenante, il lit la phrase qui figure sur la carte. Puis c’est le temps de laisser place à la créativité en imaginant ensemble les paysages, les animaux, les bâtiments, les vêtements, etc., selon la destination pigée. Il n’y a aucune limite à l’imagination! Et quand c’est rigolo, c’est encore mieux!

 

Informations complémentaires

Quantité de paquets

Jeu de base, Jeu de base + 1re extension, Jeu de base + 2e extension, Jeu de base + 1re et 2e extensions